The Catlins

Aujourd’hui nous nous levons aux aurores pour rejoindre la région des Catlins. Nous nous arrêtons tout d’abord à Curio Bay où nous espérons voir des Yellow Penguins. L’endroit est magnifique avec ces falaises à pic, mais malheureusement aucun pingouins à l’horizon.

Nous nous rendons ensuite à Slope Point (point le plus au sud de l’île de Sud de Nouvelle-Zélande) où l’on peut voir des arbres qui ont subi un « brushing » et où nous avons une vue imprenable sur la côte.

Cette nuit nous allons dormir dans une charmante caravane au milieu d’un champs propriété de deux moutons 🙂 et un enclos avec des poules non loin de là. Oeufs frais à disposition le matin !

Ce matin nous reprenons la route pour nous rendre à Dunedin. En chemin nous nous arrêtons pour visiter divers endroits. Nous commencerons pas visiter quatre chutes. Les chutes McLean, Matai, Horseshoe et Purakaunui.

Nous faisons également un petit stop au lac Wilkie.

Il est déjà midi du coup nous nous arrêtons à Okawa pour manger. Non loin de là se trouve Surat Bay où nous pouvons voir des lions de mer se prélasser sur la plage. Du coup nous faisons un petit détour pour nous y rendre. Nous commençons à peine à marcher que nous croisons notre premier lions de mer ! Attention au moins 10m de distance (quand ils dorment) ou plus si nécessaire.

Il parait vraiment mignon mais croyez-nous il ne faut pas s’en approcher. Un touriste allemand à côté de nous à voulu s’approcher et tout de suite le lion de mer lui à montrer qu’il n’était pas le bienvenu. Nous continuons à marcher le long de la plage et là nous voyons un autre lion de mer, mais cette fois-ci c’est un gros mâle.

Après Surat Bay nous nous dirigeons vers le Nugget Point. Nous pouvons également voir des lions de mer depuis le bord des falaises.

Pas trop le temps de nous attarder, car la route est encore longue jusqu’à Dunedin. Nous arrivons enfin à Dunedin après une longue journée, nous y passerons 2 nuits.

Aujourd’hui nous nous rendons à Sandfly Bay. Une magnifique plage entourée d’immense dunes de sable. Alors que nous arrivons sur la plage nous voyons quelques choses dans l’eau qui « surfe » les vagues. Nous ne savons pas s’il s’agit d’un pingouin ou d’un lion de mer. L’animal sort finalement de l’eau et il s’agit bien d’un lion de mer. Il s’approche de nous et apparemment nous sommes sur son chemin du coup il poursuit Yann. Heureusement s’était surtout pour nous intimider plus que pour nous attaquer.

Nous continuons de marcher le long de la plage et voyons un autre lion de mer. Apparemment la vie d’un lion de mer se résume à manger et bronzer. Il n’est pas du tout dérangé par notre présence et se jette de temps à autre du sable sur le corps avec ses nageoires pour se protéger du soleil.

Plus loin nous croissons encore une petite colonie je vous laisse essayer de deviner combien il y en a 😉 oui ce n’est pas facile de les repérer parmi les rochers.

Nous poursuivons notre marche en montant sur la colline sauf que, c’est des dunes… Nous avons l’impression de ne pas avancer, quand on fait deux pas on recule d’un. Finalement nous atteignons le sommet et heureusement tous ces efforts en valaient la peine.

Maintenant il est temps de redescendre. Nous décidons d’emprunter un autre chemin pour revenir sur la plage. Après de longues minutes de marche, nous nous retrouvons dans un cul de sac… super. Du coup ne voulant pas rebrousser chemin pour les derniers 200 mètres, nous entamons une expédition à la Indiana Jones. Finalement 145 écorchures plus tard, nous sommes enfin de retour sur la plage. Fatigués nous décidons d’aller manger quelque chose et de rentrer au backpacker pour planifier nos dix derniers jours en Nouvelle-Zélande.

Mais avant de retourner à notre backpackers nous nous arrêtons à la rue la plus pentue du monde. Nous « escaladons » la rue et le moins que l’on puisse dire c’est que ça pique les mollets 🙂

Malheureusement, vu les décisions prises en Australie et en Nouvelle-Zélande concernant le COVID-19, nous avons décidé de nous rendre en Australie un peu plus tôt que prévu, avant que les frontières ne ferment. Comme tout nouvel arrivant, nous devons rester en isolation durant 14 jours avant de pouvoir bouger dans le pays. Maintenant espérons que la situation ne se dégrade pas trop ici afin que nous puissions continuer notre voyage. Après tout, nous n’en sommes qu’au début.

5000 km, 50 jours et 145’038,7 possums morts sur la route plus tard, nous quittons la Nouvelle-Zélande. Ma foi nous la quittons un peu brusquement, mais se fut une superbe expérience et nous sommes encore jeunes n’est-ce pas Natacha 😉 Nous pourrons toujours revenir.


2 réflexions sur “The Catlins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s