Great Ocean Road

Avant de rejoindre le départ de cette route, nous faisons un premier arrêt à la plage de Torquay afin d’admirer le paysage et bien entendu de prendre un café 😉

Non loin de là ce trouve la plage de Bells Beach qui est réputée pour ses vagues et sa compétition de surf qui s’y tient chaque année. D’ailleurs le parking est bondé de locaux prêt à aller surfer et dans l’eau c’est un peu le cohue.

À Aireys Inlet nous faisons une petite marche pour voir le phare et « The Eagle Rock ».

Quelques kilomètres plus loin nous arrivons enfin au début de la « Great Ocean Road ». Au commencement il s’agissait en fait d’un projet visant à créer du travail pour les soldats revenant de la première guerre mondiale. Puis l’état a continué la construction de cette route afin de relier toutes les villes et villages côtiers le long de ces 241 km. C’est ensuite devenu une attraction touristique pour ses belles plages, ses célèbres sites et vues panoramiques.

Sur notre chemin se trouve Lorne, une petite ville où nous faisons une halte afin d’y manger. Aux abords de la ville se trouvent « Erskine Fall » ainsi que « Teddy’s lookout ».

Nous nous arrêtons également un nombre incalculable de fois le long de la Great Ocean Road afin de prendre des photos du paysage. Pour nous dégourdir les jambes nous entamons une petite marche à Kennett River et apercevons quelques koalas qui, comme à leur habitude, dorment ou s’empiffrent.

Nous voilà arrivés à notre camping qui se trouve à Apollo Bay où nous passerons les deux prochaines nuits.

Aujourd’hui, pour commencer notre journée nous décidons de gravir la colline qui se trouve non loin de notre camping. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’était pentu… C’est bien de vouloir être « sportif », mais des fois on devrait juste prendre la voiture 😉 Quoi qu’il en soit ça en valait la peine.

Notre première marche terminée nous nous dirigeons vers le phare du cape Otway. Malheureusement dû au Covid-19 le phare et son parc sont fermés. Nous voyons sur la carte qu’une chute d’eau se trouve à environ 6-7 km de distance. Nous décidons donc d’aller y jeter un œil. Le moins que l’on puisse dire c’est que le paysage est à couper le souffle. Le sentier longe la côte et à chaque contour une vue imprenable s’offre à nous. Par contre quel vent ! On avait même de la peine à prendre nos photos.

Finalement après une longue marche, nous arrivons enfin à la « chute » d’eau, qui s’avère plutôt être un petit ruisseau qui laisse tomber trois gouttes le long d’une falaise toutes les 10 minutes. Le temps commençant à se gâter nous devons nous dépêcher de rentrer, car il nous reste 6-7 km pour revenir à la voiture. Malgré tout, nous n’échapperons pas à l’orage et aurons le droit à un bonne douche… De retour au camping nous nous reposons, demain une longue journée nous attend.

Nous avons une longue liste d’endroit à visiter aujourd’hui, nous prenons donc la route aux aurores.

Nous commençons notre longue liste par « Gibson’s Step » qui est un escalier qui permet de rejoindre la plage et d’avoir une vue imprenable sur les « 12 Apôtres » qui culminent tout de même à 45 mètres. Malheureusement dû à des travaux la plage est fermée. Nous apercevons tout de même une petite partie des 12 Apôtres depuis le haut de la falaise.

Pas de chance pour nous, dû au coronavirus les autorités ont décidé de fermer tous les points de vue des 12 Apôtres. Nous nous rendons donc non loin de là pour voir Loch Ard Gorge, the Razorback, Tom & Eva lookout, Island Arch, Mutton Bird, Thunder Cave ainsi que Broken Head. L’océan est vraiment agité et des vagues énormes s’écrasent sur les falaises de plus de 40 mètres de haut. Nous avons aussi la surprise d’être absolument seuls la plupart du temps. Depuis le début de la journée, nous n’avons même pas croisé dix personnes, alors que ces sites sont d’habitude surpeuplés.

Nous reprenons la route car la journée est loin d’être fini. Nous devons encore visiter the Arch, the London Bridge, the Grotto, Bay of Martyrs et Bay of Island. Le ciel est mitigé mais l’orage à l’horizon ajoute un côté mystérieux au paysage.

En fin d’après-midi il nous reste même le temps d’aller faire un tour à la Tower Hill Wildlife Reserve avant de terminer la Great Ocean Road à Warrnambool. Nous nous promenons librement au milieu des koalas, émus, wallaby et autres oiseaux colorés. D’ailleurs les émus n’ont vraiment pas peur de s’approcher de vous et sont quand même un peu effrayants.


Une réflexion sur “Great Ocean Road

  1. Salut Yann
    Nous continuons a vous suivre et a regarder les belles photos!!!
    J’espère que ce n’est pas compliquer a cause de la COVID-19
    Prenez soin de vous

    salutations
    Tony

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s