Mungo National Park

La route nous menant à Gol Gol depuis Halls Gap nous fait passer devant un lac rose, un petit stop s’impose ! Ne pouvant tarder, car la journée s’annonce longue nous reprenons aussitôt la route. Dans cette région reculée, les paysans du coin ont décidé de faire peindre certains de leurs silots afin d’y promouvoir le tourisme. Il s’agit de vraies œuvres d’art.

La météo pour demain s’annonce changeante ce qui ne fait pas nos affaires, car les routes pour accéder au parc national de Mungo sont fermées en cas de pluie. Heureusement pour nous pas de pluie ou juste quelques gouttes, par conséquent les routes sont ouvertes 🙂 Nous comprenons très rapidement pourquoi en cas de précipitations elle deviennent impraticables. Durant 100km nous avons le droit à des massages gratuits. Un suspense interminable pour savoir qui, du tableau de bord ou d’un des pneus, va nous laisser tomber en premier.

Finalement le van arrive au parc national en un seul morceau 🙂 La première chose qui nous surprend est le paysage désertique et la vaste étendue plane, vestige des anciens lacs de la région. Nous commençons par une petite marche et découvrons de minuscules fruits un peu partout à même le sol qui ressemblent à des pastèques miniatures. Marchant tranquillement dans le parc nous pouvons apercevoir au loin un gang d’émeus sauvages. Ils marchent dans notre direction puis tout à coup s’arrêtent et regardent à l’horizon comme des suricates avant de reprendre leur chemin comme si de rien n’était. Continuant notre promenade nous tombons nez à nez avec nos premiers kangourous gris ! Il sont tout petits et tout mignons. Alors que nous admirons les kangourous une espèce d’énorme boule blanche attire notre regard. Nous ne croyons pas nos yeux, un mouton ! Ne nous demander pas ce qu’il fait là, mais apparemment il s’est perdu ou a été oublié par le paysan. En tout cas il mériterait un bon coup de tondeuse.

Notre marche terminée, nous nous dirigeons vers les murailles de chine et là nous apercevons nos premiers kangourous roux ! Ils sont tout simplement énormes. Ce sont d’ailleurs la plus grande espèce de marsupiaux pouvant atteindre 1m80 de haut pour les mâles. Arrivés aux murailles de chine le paysage lunaire, vestige d’il y a 14 000 ans, nous émerveille. C’est également à cette endroit que les plus vieux ossements d’aborigènes d’Australie datant de 40’000 ans ont été découverts.

Nous reprennons le van est nous dirigeons vers notre dernière destination dans ce parc magnifique. Le red Top nous offre une vue incroyable sur une partie de la muraille de chine et de la plaine formée par l’ancien lac Willandra.

Bon, il est maintenant temps de reprendre la route et retourner au camping. Lorsque nous y arrivons il se met à pleuvoir ce qui nous offre un joli arc-en-ciel. Nous sommes vraiment chanceux car à quelques minutes prêt nous aurions pu rester bloqués dans le parc national.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s