Our way to Fraser Island

Enfin le jour tant attendu est arrivé. A 12h01 précise aujourd’hui, Queensland va ouvrir ses frontières ! Notre passe rempli, nous prenons la route un peu en avance, car il risque d’y avoir du monde… bouchons en perspective. Effectivement le trafic est très dense, mais le tri se fait assez efficacement. Les policiers sortent « au hasard » les voitures à contrôler (plaques du territoire de Victoria par exemple^^). Nous avec nos plaques d’Australie Occidentale passons sans encombre.

Nous voici donc dans le Queensland !!! Youpi !

Direction Sunshine Coast et Surfer Paradise pour la journée. La ville se trouve juste au sud de Brisbane. Nous revoyons pour le coup des gratte-ciel jusqu’au bord de la plage et un centre ville qui bouge pas mal.

Après avoir arpenter les rues et la plage, nous nous dirigeons vers le camping que nous avons réservé pour la nuit. Sauf qu’apparemment ce n’est pas le bon… En fait nous avions réservé un camping avec presque le même nom mais à Mildura, c’est-à-dire dans le territoire de Victoria à quelques milliers de kilomètres d’ici. Heureusement pour nous, bien que la réception soit déjà fermée, la responsable revient en vélo pour nous arranger la nuit. En attendant petit coup de téléphone avec l’autre camping pour expliquer l’erreur et ils décident même de nous rembourser la nuit. Il y a vraiment des gens adorables ici. Bref le lendemain, nous continuons notre voyage vers le nord direction Noosa.

Aujourd’hui, visite du zoo de Steve Irwin au programme, le célèbre Australia Zoo. Immense ! Pour dire que c’est un samedi et vu le monde qu’il y a, nous pouvons tout de même nous déplacer assez facilement. Nous pouvons donner à manger à des kangourous et wallabys et les caresser 🙂 Leur fourrure est vraiment douce, de vrais peluches. Incroyable! Nous voyons également le diable de Tasmanie, qui se dore la pilule au soleil, et même un de mes animal préféré : le panda roux (à défaut d’aller en Chine au moins nous l’avons vu ici). Adorable 🙂 Durant le spectacle de la journée, plusieurs oiseaux du pays nous sont présentés ainsi qu’un énorme crocodile prénommé Charlie. La famille Irwin elle-même s’occupe d’une partie de la présentation. Ça fait bizarre de se retrouver à nouveau entourés de plein de monde. Bien sûr des espaces libres sont laissés entre chaque famille afin de respecter les règles de distanciation, mais ça reste spécial.

A la fin de la journée nous sommes crevés. Donc heureux d’arriver à notre camping à Noosa. Ici nous profitons du soleil en visitant le parc national et ces innombrables plages (certaines inofficiellement nudistes ^^), nous avons même la chance de croiser un lézard sur notre chemin et un minuscule petit crabe. Nous profitons également de visiter les rues remplies de petits magasins et cafés plus charmants les uns que les autres. La ville elle-même a son charme, le paysage y est paradisiaque. Nous pouvons observer des dauphins joués dans l’eau et Yann va même se jeter un coup à l’eau. Toujours trop fraîche pour moi.

Les journées et les nuits se réchauffent gentiment, donc Bobby peut prendre du repos bien mérité 🙂

Le lendemain, retour au volant pour notre prochaine destination Rainbow Beach ! Arrivés en début d’après-midi, nous en profitons pour marcher le long de la plage et ses falaises multicolores. Ici vous pouvez rouler sur la plage avec votre 4×4 tant que la marée le permet. Donc tout en marchant, nous devons faire attention aux voitures qui passent parfois un peu vite à côté de nous.

Le jour suivant, lever aux aurores pour notre tour organisé sur Fraiser Island, la plus grande île au monde constituée presque à 100% de sable et non de terre et autres rochers. Du coup évidemment 4×4 obligatoire pour une visite de l’île (d’où notre choix du tour organisé). Dans un car à 4 roues motrices, nous prenons tout d’abord le ferry depuis la plage avant de débarquer sur l’île. Notre guide roule ensuite le long de la plage à facile 80 km/h par endroit, puis prend de petits chemins menant à l’intérieur de l’île en plein milieu de la végétation. Nous nous demandons quand même par moment comment cet énorme car peut passer dans des endroits si étroits et en plus qui peuvent être roulés dans les deux sens. Lui nous raconte effectivement être bien amusé par la réaction de certaines personnes venant en face lorsqu’elles aperçoivent ce gigantesque véhicule. Surtout les touristes qui louent un petit 4×4 pour la journée. En plus de l’étroitesse des chemins, il faut rajouter les irrégularités du sol à cause du sable. On est bien secoués en tout cas.

Notre première visite est le lac McKenzie. Somptueuse étendue d’eau douce d’une transparence incroyable. Selon notre guide, bien qu’il fasse froid, une baignade est incontournable. Nous nous jetons donc à l’eau et profitons de cette eau translucide pour immortaliser le moment avec quelques selfies 🙂 Finalement il fait presque meilleur dans l’eau qu’à l’extérieur ^^

Nous devons toujours rester sur nos gardes car l’île est le repère de nombreux dingos, qui peuvent être agressifs par moment. Alors que nous nous séchons l’un d’entre eux s’avance au bord de l’eau pour y boire. Nous l’observons de loin et ne nous approchons pas trop du coup.

Nous changeons d’emplacement par la suite pour aller faire une petite marche dans la forêt tropicale tout en passant par Central Station. Il s’agit du lieu où les Australiens de la région coupaient les arbres de l’île à l’époque. Ce qui depuis est interdit.

Petite pause de midi au restaurant de l’île, café et nous repartons pour la suite. De retour sur la plage nous nous arrêtons vers l’épave d’un navire échu il y a des années de cela à cause des forts courants de la région.

Nous visitons également les Pinnacle avec leurs magnifiques couleurs, puis faisons une dernière halte vers une petite rivière qui se jette dans l’océan. Nous pouvons marcher le long de celle-ci puis redescendre dans l’eau en nous laissant guider par le courant. Certaines personnes prennent leurs bouées, mais faute de bouée nous décidons plutôt de marcher dans la rivière.

Après ces bons moments, nous retournons vers le ferry pour rejoindre la terre ferme. Mais la marée monte et la plage à certains endroits n’est plus praticable en véhicule. Nous devons alors emprunter les sentiers intérieurs. Ça secoue pas mal du coup et c’est nettement moins rapide, mais heureusement pour nous notre guide est un bon chauffeur. Avant d’arriver au ferry nous dépassons une voiture qui semble s’être empêtrer dans la sable ou qui a crevé un pneu. Malheureusement pour lui nous passons à côté sans nous arrêter. « Quand on ne salue pas, moi je ne m’arrête pas ! » Tel a été la réplique de notre guide. Apparemment il n’avait pas saluer en retour notre chauffeur lors de notre passage au restaurant à midi. Ahh les Australiens sont normalement des personnes très sympathiques, mais la moindre est d’être polis avec eux ^^ (finalement il a quand même appeler un ranger pour aider cette personne bloquée)

Superbe journée et le soleil était de la partie tout du long 🙂 pour couronner le tout nous pouvons assister à un magnifique coucher de soleil depuis notre camping. Parfait !


Une réflexion sur “Our way to Fraser Island

  1. Hallo ihr 2 Ihr habt wirklich Pech gehabt wegen der Coronakrise. Wünschen euch nun eine super gute Weiterreise. Liebe Grüsse von und 2 😘😘😘

    Von meinem iPhone gesendet

    >

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s