Des caves au sable blanc

Le jour d’après, nous quittons Rainbow Beach pour nous rendre à Agnes Water et Seventeen Seventy (1770) et oui il s’agit bien du nom d’un village. Ici nous flânons le long des plages et de la côte jusqu’au point de vue 1770 où nous restons voir le coucher de soleil. Plusieurs personnes ont la même idée et comble de chance… nous sommes cernés d’Allemands…

A notre camping, les propriétaires ont aménagé un petit village le long d’un sentier de forêt qu’ils ont prénommé « Gnomy land ». Chaque visiteur est le bienvenu pour venir ajouter un gnome à la collection. Il y en a pour tous les goûts.

Le jour suivant nous amène à Rockhampton et Capricorn Caves, où vivent des amis rencontrés en Afrique (Kim et Jordan). Lui s’occupe du management des caves et organise pour nous une visite de celles-ci.

Le matin nous découvrons donc Cathedral Cove, magnifique grotte transformée en chapelle. Notre guide Pete nous fait même écouter « Hallelujah » tout en éteingant gentiment les lumières afin de nous permettre de nous mettre dans la peau des premiers explorateurs de ces grottes. Magique !

L’après-midi nous nous préparons à explorer tel des aventuriers les recoins plus cachés du réseau de ces cavernes. Yann en profite pour me dire qu’il risque d’y avoir des araignées et la guide de rajouter en faite « il y a des milliers de Huntsmans spider dans ces grottes 🙂 et un python qui vie dans le premier tunnel que nous allons emprunter»…

Équipés de combinaisons , casques et lampes frontales, nous passons d’une cave à l’autre. Tantôt en marchant, en rampant ou en jouant au serpent pour essayer de se faufiler dans les couloirs étroits des galeries. Notre guide Katie prend le temps de nous rassurer avant chaque passage compliqué : « ne vous en faites pas ça passe ! » ou « normalement ici se trouve le python qui attrape les chauves-souris en plein vol lorsqu’elles passent par là». Nous faisons gentiment notre chemin jusqu’au sommet de la « montagne », mais avant d’y arriver nous devons passer par un minuscule tunnel prénommé « renaissance ». Nous comprenons très vite pourquoi il porte ce nom. Malgré notre petite taille Natacha et moi avons de la peine à y passer. On doit se tortiller dans tout les sens bras en avant pour espérer « renaître ». Un des homme notre groupe a eu besoin d’une bonne dizaine de minutes pour pouvoir s’extirper de ce trou. Pour sa défense il était vraiment grand, on se demande d’ailleurs encore comment il a fait pour y parvenir. Ceux qui ne parviennent pas à passer par ce tunnel, doivent emprunter un autre chemin plus praticable qui s’appelle « césarienne » ^^ .

Arrivés au sommet la vue est splendide ! Finalement nous redescendons dans les grottes pour rejoindre notre point de départ. Jouer les aventuriers dans ces grottes en vaut vraiment la peine, surtout que nous n’avons croisé aucune araignée ! Pourtant c’est pas faute d’avoir chercher et regarder partout pour en trouver…

Après avoir passer la soirée avec nos amis Kim et Jordan, nous reprenons la route pour Cap Hillsborough. Notre camping se trouve juste à côté de la plage et au milieu du parc national. Nous profitons du beau temps pour aller courir afin de visiter les alentours, allant d’un point de vue à l’autre.

Cape Hillsborough est le théâtre d’un spectacle peu commun. Chaque matin pour le lever du soleil quelques wallabys et kangourous se rendent sur la plage. Nous nous levons donc très tôt pour admirer le lever de soleil depuis la plage avec ces quelques marsupiaux. Malheureusement l’expérience, bien que superbe, perd un peu de son charme pour deux raisons : d’une les animaux ne viennent pas d’eux-mêmes juste pour se prélasser comme on pourrait le croire. Ils sont attirés grâce à de la nourriture disposée sur la plage par les aborigènes qui s’occupent de ce parc. La deuxième chose qui a enlevé de la saveur à cette expérience est le comportement des gens. Malgré un périmètre mis en place afin de ne pas s’approcher de trop près des marsupiaux, certaines personnes ne respectent pas ces règles. Alors que je prends en photo un kangourou, une personne se met devant moi et devant tout le monde d’ailleurs puis se dirige vers le kangourou pour lui faire un câlin. Bien entendu ce comportement fait fuir l’animal. Une autre personne claque des doigts à quelques centimètres du visage d’un wallaby afin d’avoir un selfie avec celui-ci regardant dans la bonne direction… Enfin bref ce n’est qu’une partie des absurdités que nous pouvons voir. Ça plombe un peu l’atmosphère mais voilà ça fait aussi partie des voyages de voir des choses qui ne devrait pas se produire. Trêve de bavardage, voici quelques photos de ce splendide lever de soleil. Nous avons même la chance de voir un des wallabys avec un petit dans la poche qui sort de temps en temps la tête pour nous faire un petit coucou 🙂 ça c’est magique ! Essayez de le repérer sur les photos.

Se lever aux aurores donne faim, une fois rassasier nous entamons une autre petite marche. A peine commencé nous pouvons voir des Kookaburras ! Nous avons beau en voir régulièrement rien de plus mignon que ces boules de plumes. Nous croisons également un wallaby, probablement le même que tôt ce matin. Sur notre chemin nous sommes envahis de millier de papillons bleu.

Notre petite balade terminer nous nous rendons à Airlie Beach un petit village de bord de mer qui nous servira de point de départ pour nous rendre à Whitsundays.

Au matin, tandis que nous venons de lever l’ancre pour nous rendre dans notre petit coin de paradis, nous pouvons croiser des baleines ! N’étant pas au programme nous ne pouvons nous attarder à les suivre, mais faisons juste une petite pause pour profiter de leur présence.

Nous débarquons ensuite sur l’île où nous entamons une brève balade pour nous rendre au point de vue « Hill Inlet Lookout » qui surplombe Whitsundays. La vue y est tout simplement incroyable, (comme il y a 6 ans d’ailleurs 🙂 ). L’eau d’un bleu turquoise et le sable blanc est à vous éblouir.

Nous reprenons notre chemin pour nous rendre sur la plage et profiter de ces eaux translucides. Elles sont d’ailleurs remplis de bébés raie. Tandis que nous nous baignons j’ai le malheur de poser mon pied sur l’une d’entre elle, heureusement pour moi je n’ai pas toucher l’aiguillon se trouvant sur leur queue qu’elles utilisent pour se défendre de leurs prédateurs.

Il est déjà temps de quitter ce petit coin de paradis pour aller faire du « Snorkelling ». Notre première destination est « Manta Bay ». Avant de notre rendre dans cette baie nous mangeons une morce au milieu de l’océan. Paisiblement en train de manger une personne s’écrie « tortue » ! Effectivement une tortue a fait surface non loin du bateau, mais elle plonge avant que nous puissions dégainer notre appareil photo. Notre repas terminé et arrivés à « Manta Bay », nous nous jetons à l’eau. L’eau est remplie d’un nombre incalculable de poissons de toute taille. Aujourd’hui doit être notre jour de chance, alors que nous nageons une immense silhouette noire fait son apparition. Une magnifique raie manta ! Nous pouvons nager avec cet être si élégant pendant environ 1 minute avant qu’elle ne disparaisse dans les profondeurs océaniques. Un moment magique.

Notre temps à « Manta Bay » arrive à sa fin. Nous reprenons le bateau pour nous rendre à un autre endroit. Complètement différent, l’eau est peu profonde et les coraux plus abondants. La visibilité y est incroyable. Nous venons à peine de commencer et sommes en train de nager quand nous entendons quelqu’un crier depuis le bateau. Il nous demande de nous éloigner aussi vite que possible du récif. Nous ne tardons pas à comprendre pourquoi. Dû à un bateau qui naviguait beaucoup trop vite, d’énormes vagues se sont formées. Étant proches du récif les vagues nous auraient projeter contre celui-ci et nous aurions sûrement détruit une partie des coraux et fini avec de nombreuses coupures. Heureusement aucun blessé, mais à cause des vagues la visibilité est devenu passablement médiocre. Nous profitons quand même de nos derniers moments de « Snorkelling ».

Il est déjà temps de rentrer toujours ébahis par notre rencontre avec une raie manta et notre petite visite dans ce coin de paradis.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s