Atherton Tableland

Nous nous dirigerons maintenant vers le plateau d’Atherton pour y visiter ses chutes et y découvrir ses animaux endémiques.

Le moins que l’on puisse dire est que la région ressemble fortement à la Suisse ^^ Champs et vaches sur un paysage vallonné et vert, mais le tout avec une forêt tropicale ça et là. Le contraste est assez surprenant. Nous nous arrêtons tout d’abord à Millaa Millaa, pour visiter les chutes du coin et il y en a pas mal. Nous découvrons donc Millaa Millaa falls, Zillie falls, Ellinjaa falls ainsi que Mungalli falls avant de nous rendre dans la ferme de Mungalli Creek Diary pour y déguster leurs fromages et prendre un café. Situé en haut d’une petite colline, nous avons une vue imprenable sur les alentours.

Après cette petite pause, nous nous dirigeons vers la forêt tropicale pour une petite marche et découvrir de nouvelles chutes. Alors que nous roulons, nous croisons littéralement au bord de la route, un cassowary !!! Notre premier ! Sa robe d’un noir de jais et sa crête d’un vif bleu et rouge le rendent presque effrayant. Malheureusement en roulant à 100 km/h, difficile de s’arrêter pour prendre une photo. Nous faisons demi-tour dès que possible avec l’appareil prêt à mitrailler, mais il est déjà loin. Tans pis, ce sera pour une prochaine fois…

Une fois arrivés à destination, nous débutons notre marche et espérons voir un autre de ces oiseaux durant le trajet. Manque de chance nous n’en croisons pas ce jour-là, mais les 2 chutes d’eau sont tout de même pas mal. Par contre tout le long du chemin, des taons nous dévorent ce qui nous empêche de faire la moindre pause. Nous sommes donc contents de finalement retrouver le van.

Le lendemain, nous nous rendons à Malanda qui se trouve un peu plus au nord du plateau. En chemin nous nous arrêtons à un magnifique point de vue, le Millaa Millaa Lookout, et profitons de prendre quelques photos. On se croirait presque en Suisse.

Le camping Malanda falls que nous avons réservé se trouve juste à côté des chutes qui portent le même nom et où l’on peut se baigner. Nous partageons le camping avec plusieurs animaux. On se croirait un peu dans une ferme ^^ Lama, chèvres, poules, lapins et même des poules de soie. Vous pensez bien que les enfants sont au paradis. Pour aujourd’hui nous roulons encore un peu jusqu’aux lacs Barrine et Eacham, des lacs à cratères, dont nous faisons le tour à pied. Nous essayons de repérer la faune régionale. Des Muscat Rat kangaroos vivent dans le coin, les premiers que nous apercevons. Beaucoup plus petits que leur cousin du centre rouge, ils ressemblent plus à de gros rats qui sautillent avec un nez pointu et une queue assez courte. Certains oiseaux que nous rencontrons ont un chant assez particulier. La diversité des oiseaux et leurs chants si différents vont nous manquer une fois de retour au pays. Nous en profitons donc un maximum. Ensuite nous allons boire un verre au tea room du bord du lac qui offre un charmant et relaxant paysage depuis sa terrasse.

Pour la fin de journée, nous allons à Yungaburra au bord de la rivière pour une marche découverte platypus (ou ornithorynques si vous préférez). Tout en suivant le cours d’eau nous restons attentifs au moindre bruit ou mouvement. Ces animaux sont connus pour devenir un peu plus actifs au lever de soleil et en fin de journée. Nous voyons tout d’abord pas mal de tortues qui se prélassent et profitent du soleil. Soudainement quelque chose bouge dans l’eau… notre premier ornithorynque ! Il replonge aussitôt. Nous suivons gentiment les bulles à la surface et le revoyons 30 secondes plus tard à nouveau ! Tellement mignon !!! Nous passons un moment à le suivre pour le prendre en photo alors qu’il longe la berge de la rivière. Ils sont difficiles a photographier, car ils sont tout le temps en mouvements et ne reste que quelques secondes à la surface avant de replonger.

Nous décidons ensuite de continuer notre promenade et d’essayer d’en apercevoir d’autres plus loin. Alors que nous retrouvons le chemin principal, je fais un bond en voyant un serpent de couleur brunâtre se faufiler dans ma direction. Je saute de côté et Yann, juste derrière, le voit passer entre ses jambes. Il nous a bien fait peur celui-là. Apparemment si vous êtes « chanceux » vous pouvez en croisez quelqu’un dans le coin. Nous pensons après recherche qu’il s’agissait d’un python des eaux, donc inoffensif. Mais pas sûrs à 100%. Nous croisons également d’autre animaux le long de ce cours d’eau.

Bref un peu plus loin nous croisons encore d’autres platypus. C’est assez drôle de les observer. Nous rentrons heureux d’avoir pu rencontrer ces petites bêtes si spéciales.

Le jour suivant, nous entamons une longue marche pour rejoindre le haut des chutes Windin. Il existe plusieurs chemins pour y accéder. Nous décidons d’emprunter le plus long, le seul qui est accessible avec notre véhicule^^ Après une heure et quart de marche assez aisée et une dernière petite descente assez raide, nous y sommes. Le moins que l’on puisse dire c’est que la vue est à couper le souffle ! 🙂 Etant partis assez tôt, nous sommes un des premiers groupes à arriver. Nous en profitons donc pour faire les fameuses photos juste à côté des chutes. Gentiment les gens commencent à arriver. Nous restons une petite heure puis décidons de rebrousser chemin. Les taons commencent à devenir assez pénibles. Lors du retour, nous croisons un nombre important de personnes se dirigeant vers les chutes… ouf, contents d’y être allés si tôt 🙂 D’ailleurs le parking, qui était vide ce matin, est maintenant plein à craquer.

Sur le chemin du retour avec le van, nous faisons une halte au Lamins Hill Lookout pour quelques photos, puis nous nous rendons au Nerada Tea, le centre de production de la célèbre marque de thé australien. Nous profitons de leur café pour manger une morse et tester leurs thés. Alors que nous nous reposons sur la terrasse, nous voyons plusieurs personnes prendre des photos de quelque chose qui se trouve dans les arbres. Nous allons y jeter un coup d’œil et découvrons notre 1er tree kangaroo ! 🙂 Il s’agit d’une maman avec un bébé qui plus est. Adorable ! Comparé aux autres de leur espèce, ces kangourous sont diurnes et vivent dans les arbres comme leur nom l’indique. Nous avons également la chance d’apercevoir un green possum en boule sur l’une des branches. Apparemment, il est plutôt rare de les voir.

Par la suite, nous nous rendons à Gallo Dairyland, une autre fromagerie, chocolaterie de la région. Juste pour un café aujourd’hui, puis nous rentrons au camping à Malanda.

Nous visitons dans la région également l’étang Hasties Swamp qui habite une grande diversité d’oiseaux. Nous explorons la ville d’Atherton avec ses Cristal caves, ainsi que la ville de Mareeba un peu plus au nord, connue pour ses plantations de café. Nous sommes donc obligés de visiter les dites plantations et de déguster leurs produits. Tout d’abord, Skybury Coffee, où nous apprenons comment leur café est préparé de la plantation au produit final. Ils sont également spécialisés dans la culture de papaye rouge. Nous nous arrêtons ensuite au Mareeba Heritage Museum, où d’anciennes bâtisses et objets datant d’il y a quelques 200 ans sont exposés. Finalement, nous dégustons encore du café mais chez Coffee Works cette fois. Leur magasin café, chocolat et objets décoratifs créés par les artistes du coin a un certain charme. Puis avant de rentrer nous faisons nos provisions de fruits et légumes directement chez les paysans de la région à the Humpy.

Le jour d’après, nous nous rendons cette fois à Heberton pour découvrir leur village historique. Ils ont réussi à garder un village entier datant des années 1800 environ, l’époque des premiers colons en Australie. On y trouve vraiment de tout, la maison du pharmacien, le mécanicien, l’école, la banque et bien sûr le pub. Intéressant d’apprendre comment les gens vivaient en ces temps-là. Ensuite nous en apprenons un peu plus également sur l’histoire des mines au musée des mines. Comment ça fonctionne, quels minerais sont exploités et pour quelles utilisations.

Alors que nous sommes paisiblement en train de marcher nous entendons des bruits de pats, intrigué nous allons regarder de plus prêt de quoi il s’agit. Surprise un énorme varan bigarré.

Cette espèce de varan atteint 2 mètres de long voir plus d’ailleurs il ne devait pas être bien loin de cette taille. Alors que nous l’observons celui-ci reste immobile, mais à peine que nous nous éloignons il reprend ça marche avant de disparaitre dans la végétation.

Finalement pour nos derniers jours dans la région, nous découvrons encore le « Curtain Fig Tree », le crater du Mt Hypipamee, allons cueillir et déguster des fraises chez Shaylee et dégustons encore du fromage à Gallo Dairyland. Leur fromage n’est pas mal mais ils pourraient utiliser d’autres noms que les fameux « Tilsit », « gruyère » et autres… Les autorités suisses et françaises essaient d’imposer la dénomination protégée des fromages et autres produits AOC et AOP, mais l’Australie pour l’instant fait encore la sourde oreille. En espérant, qu’ils arrivent un jour à leur faire entendre raison.

La dernière de nos visites se fait dans le Bat Hospital à Tolga (ou hôpital des chauves-souris). Ces « petites » bêtes qui sont indispensables pour l’écosystème du pays sont extrêmement fragiles et sujettes à toutes sortes de menaces, comme les fils barbelés, les températures trop importantes ainsi que les piqures de tiques entre autre. Les bénévoles s’occupent donc de récupérer les animaux blessés ou orphelins et de les soigner avant d’espérer pouvoir les relâcher dans la nature si possible. Il existe 4 sortes de renards volants en Australie : les black flying fox, les grey-headed flying fox, les little red flying fox et les spectacled flying fox, toutes ayant des caractéristiques bien à elles et des zones géographiques définies. Nous avons la chance de toutes les voir. Ils mangent principalement des fruits et du nectar. Une des femelle vient même de donner naissance à un petit.

L’équipe nous présente également les microbats, qui peuvent avoir un régime très varié selon les espèces (poisson, graines, insectes, etc.). Vers la fin de la visite, nous avons la chance de voir un bébé flyng fox qui a malheureusement perdu sa maman. Les bénévoles s’en occupent jour et nuit afin de pouvoir le remettre en liberté. Pour ne pas se sentir stressés, les bébés reçoivent une tétine qui leur rappel leur mère ainsi qu’une peluche à agripper, comme ils le feraient en temps normal avec leur maman. Leurs mains sont impressionnantes d’ailleurs ^^ Mais le plus mignon est leur petit bidon redondant qu’ils perdront gentiment avec l’âge. On dirait qu’ils sont gonflés d’air. En tout cas leur bouille est adorable ! 🙂


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s